Festival Version Originale 11ème édition

Prix du public

Prix du public FICTION

Prix du public DOCUMENTAIRE

Festival Version Originale – Édition 2021

Bande annonce F.V.O. 2021

Vendredi 5 novembre

15h00 / un film précédé d’une création dansée « Couette-Couette »

Zébulon et ses amis, Princesse Perle et Tagada le Grand, sont devenus médecins volants.
Une princesse médecin ? Le roi ne l’entend pas de cette oreille…
Une histoire pleine d’humour !

Couette-Couette
avec Emily Chevalier et Hélène Poymiro
Une couette tour à tour cabane, monstre, nuage, théâtre d’ombres, devient un terrain de jeu et d’imaginaire.

Présenté par

Nicole Carrillo Gaillard
(Version Originale)

Le spectacle en images

21h00 / Soirée d’ouverture

Un mondo in più

Film en présence du réalisateur (Luigi Pane),
du producteur (François Cohen-Séat) et du compositeur de la musique (Thomas Enhco).
AVP et 1er film

Luigi Pane
Luigi PaneRéalisateur

Luigi Pane est né en 1981. Il est diplômé en histoire et critique de cinéma à l’Université de Tor Vergata, Rome. Sa thèse portait sur Stanley Kubrick.
Après un premier court-métrage, Black Comédie, sélectionné dans plusieurs festivals, il réalise, en 2017, L’Avenir, un court métrage tourné à Paris. Histoire sur l’amour et la jeune génération lors des attentats terroristes de 2015 qui obtiendra un prix au Festival du Film de Rome.
Un Mondo in più est son premier long métrage. Napolitain de souche et de coeur, c’est à Rome, sur les traces de Pasolini qu’il arpente et découvre les périphéries où se retrouvent « les perdants du monde ». Porté par la parole du poète cinéaste, il pose un regard plein d’humanité sur ce monde oublié de tous et trouve de la beauté jusque sur les murs.

François Cohen-Séat
François Cohen-SéatProducteur

Auteur, réalisateur, producteur. Il a exercé en 45 ans de carrière presque tous les métiers du cinéma, de la télévision et de l’audiovisuel.
Il a travaillé avec des professionnels reconnus et des jeunes talents, dédiant sa vie aux films de sens et de société.
Il a présidé, ces deux dernières années le jury du concours Moteur! Version Originale.
Il a co-produit Un Mondo in più, de Luigi Pane, présenté en ouverture du festival.

Thomas Enhco
Thomas EnhcoCompositeur

Né en 1988, Thomas Enhco est pianiste, compositeur de jazz et de musique classique. Il a étudié au CMDL et au CNSMDP. Depuis 2006, il a sorti 8 albums chez Sony, Deutsche Grammophon, Verve, Label Bleu, et a collaboré avec les artistes les plus divers de la musique, de la danse, du théâtre et du cinéma.
Il donne une centaine de concerts par an et est invité aussi bien sur les scènes jazz (Montréal, Tokyo, Vienne, Juan-les-Pins, Montreux, New York…) que classiques (Philharmonie de Paris, Mozarteum de Salzbourg, La Roque d’Anthéron, Flagey, Shanghai Grand Theater, Kyoto Symphony…), en solo, duo, trio ou avec orchestre (concertos de Mozart, Ravel, Gershwin et ses propres concertos). Compositeur, il reçoit des commandes d’orchestres, de solistes, de choeurs et d’ensembles de musique de chambre. Il est lauréat des Victoires du Jazz, FIPA d’Or de la Musique de Film, Grand Prix SACEM, Concours Martial Solal, Osaka International Chamber Music Competition…).

Quelques photos de cette belle soirée !

Youen Bernard (Société Artec)

Xavier Paris (1er adjoint à Gujan-Mestras)

Mireille Auger Martin (Présidente de Version Originale)

François Cohen-Séat (co-producteur du film Un mondo in più)

Luigi Pane (réalisateur du film Un mondo in più)

Michèle Escarpit (V.O), Luigi Pane (Réalisateur) et Mireille Martin Auger (V.O.)

Thomas Encho (compositeur de la musique du film Un mondo in più) et Luigi Pane

Une belle scène ce soir, au cinéma Gérard Philipe !

Mireille Martin Auger et Thomas Encho (compositeur)

Samedi 6 novembre

3 films et L’appéro-jazz à 19hoo avec la classe jazz du Conservatoire Municipal de Musique

14h30

Le périmètre de Kamsé

de Olivier Zuchuat (1h33)

►►Dans le nord du Burkina Faso, des habitants luttent contre la désertification en creusant dans la fournaise, à la pelle et à la pioche, un réseau de digues et de mares pour replanter des milliers d’arbres.

Interview filmée du réalisateur Olivier Zuchuat (à la fin de la projection)

O Zuchuat (P1)
O Zuchuat (P2)

Présenté par

◄◄Jacques Donadieu
(Version Originale)

Présenté par

Mireille Martin Auger►►
(Version Originale)

17h00

143 rue du désert

de Hassen Ferhani (1h40)

►►En plein désert algérien, dans son relais au bord de la route de Tamanrasset, une femme accueille, pour une cigarette, un café ou des oeufs, des routiers, des êtres en errance et des rêves… Elle s’appelle Malika.

Interview filmée du réalisateur Hassen Ferhani (à la fin de la projection)

Entretien avec Hassen Ferhani

21h00 (1er film)

Sound of metal

de Darius Marder (2h)

Ensemble à la ville comme à la scène, le batteur Ruben et la chanteuse Lou sillonnent les États-Unis entre deux concerts. Un soir, Ruben est gêné par des acouphènes, le verdict médical tombe : perte auditive grave. Il vivait à fond la caisse. Ne reste plus que le silence…

Présenté par

Jacqueline Abadie
(Version Originale)

Dimanche 7 novembre

4 films

10h30

Chien Pourri, la vie à Paris !

de Davy Durand, Vincent Patar, et Stéphane Aubier (1h)

►►La folle aventure de Chien Pourri et ses amis, pour faire découvrir la poésie de Paris aux tout-petits !

Présenté par

◄◄Mireille Martin Auger
(Version Originale)

Présenté par

Michèle Escarpit►►
(Version Originale)

15h00

Je voulais me cacher

de Giorgio Diritti (2h)

►►Expulsé par l’institution suisse qui s’occupait de lui à la fin de la Première Guerre mondiale, Antonio se retrouve en Italie sans aucune attache. Vivant dans un grand dénuement, il s’accroche à sa raison de vivre : la peinture. Le destin incroyable et vrai d’Antonio Ligabue, devenu l’un des maîtres de la peinture naïve.

18h00 (1er film)

LUZZU

de Alex Camilleri (1h34)

►►À bord de son luzzu, Jesmark pratique la pêche traditionnelle. Mais le poisson se fait rare, la criée méprise les petits pêcheurs et son bateau prend l’eau.
Pour sauver aussi bien son luzzu que sa famille, il va tout tenter pour trouver de l’argent, quitte à se compromettre.

Présenté par

◄◄Hélène Scalièri
(Version Originale)

Présenté par

Jacques Donadieu►►
(Version Originale)

21h00 (1er film)

Les femmes du pavillon J

de Mohamed Nadif (1h35)

►►À Casablanca, quatre femmes d’âges et de milieux sociaux différents nouent peu à peu une amitié très forte. Chacune porte en elle une histoire… En s’appuyant sur leur belle amitié et leur complicité lors d’escapades nocturnes salutaires, elles redonnent du goût à leur vie.

Lundi 8 novembre

3 films

15h00

Les voleurs de chevaux

de Yerlan Nurmukhambetov et Lisa Tabeka (1h24)

►►Le père d’Olzhas est tué par des voleurs de chevaux le jour où il se rend au marché pour les vendre. Mise au ban de la société, sa mère décide de retourner dans sa ville natale avec lui et ses soeurs. Un inconnu énigmatique offre son aide pour les aider à déménager…

Présenté par

◄◄Daniel Desmaison
(Version Originale)

Présenté par

Anne Marie Desmaison
(Version Originale)

18h00

Sweet Thing

de Alexandre Rockwell (1h31)

Dans le Massachusetts, deux adolescents luttent pour trouver leur place entre un père alcoolique mais aimant, et une mère très absente. Lors d’un été mouvementé, ils rencontrent un jeune garçon en quête de liberté et décident de fuguer avec lui…

21h00 (AVP)

Le diable n’existe pas

de Mohammad Rasoulof (2h32)

Iran. Des hommes et des femmes, au destin inexorablement scellé, se battent pour affirmer leur liberté dans un régime despotique où la peine de mort existe encore.

Présenté par

Michèle Escarpit
(Version Originale)

Mardi 9 novembre

3 films

15h00

Soy Cuba

de Mikhail Kalatozov (2h21)

1958, Cuba n’est qu’un vaste terrain de jeux pour riches américains et propriétaires terriens sans scrupules. A travers les quatre destins édifiants de Maria la jeune fille pauvre, Enrique l’étudiant martyr, Pedro le paysan et Mario le maquisard, Soy Cuba dépeint la lente évolution de Cuba, de la dictature de Batista jusqu’à la révolution castriste. 

Présentation filmée du réalisateur Cédric Klapisch

« On ne peut pas faire de plan-séquence sans connaître Kalatozov aujourd’hui […] Ce film est une symphonie en mouvement… »
Voir la présentation de Cédric Klapisch (bonus exclusif)

Présenté par

Michèle Escarpit
(Version Originale)

18h00

L’affaire collective

de Alexander Nanau (1h49)

►►Après un tragique incendie dans une discothèque de Bucarest, de nombreuses victimes meurent dans les hôpitaux des suites de blessures, qui n’auraient pas dû mettre leur vie en danger. À partir du témoignage d’un médecin, une équipe de journalistes d’investigation décide de mener l’enquête…

Présentés par

◄◄Hélène Scalièri►►
(Version Originale)

21h00 (1er film)

Milla

de Shannon Murphy (1h58)

►►Milla n’est pas une adolescente comme les autres, et quand elle tombe amoureuse pour la première fois d’un garçon charmant mais un peu givré et toxicomane, toute sa vie et celle de son entourage s’en trouvent bouleversées.

Mercredi 10 novembre

3 films et 4 séances

14h30 et 16h00

Calamity, une enfance de Martha Jane Cannary

de Rémi Chayé (1h22)

Présenté par

Mireille Martin Auger et Michèle Escarpit
(Version Originale)

1863, aux États-Unis, un convoi se dirige vers l’Ouest avec l’espoir d’une vie meilleure. Une aventure qui révèle les jeunes années de la mythique Calamity Jane.

Arrêts sur image

Trois moments importants pour nos jeunes spectateurs !

La projection du film.

On explique et on vote.

Un goûter bien mérité !

18h00

Un printemps à Hong-Kong

de Ray Yeung (1h32)

►►Pak et Hoi ont construit toute leur vie autour de leur famille. Lorsqu’ils se rencontrent au hasard des rues de Hong-Kong, ils tombent amoureux et imaginent un possible futur ensemble…

Présenté par

◄◄Anne Marie Desmaison
(Version Originale)

Présenté par

Nicole Carrillo Gaillard et Daniel Desmaison►►
(Version Originale)

21h00 

La voix d’Aïda

de Jasmila Zbanic (1h44)

►►Bosnie, juillet 1995. Aïda est traductrice pour les Nations Unies à Srebrenica. Lorsque l’armée serbe prend le contrôle de la ville, sa famille fait partie des milliers de citoyens qui cherchent un abri dans le camp de l’ONU. Profitant des informations dont elle dispose, elle tente de protéger son mari et ses deux fils.

Jeudi 11 novembre

3 films

15h00

Les racines du monde

de Byambasuren Davaa (1h36)

►►En Mongolie, le père d’Amra, chef des derniers nomades, s’oppose aux sociétés minières internationales à la recherche d’or dans les steppes. Après sa disparition, son fils de 12 ans entreprend de continuer son combat.

Présenté par

◄◄Jacques Donadieu
(Version Originale)

Présenté par

►►Jacqueline Abadie
(Version Originale)

18h00 (AVP)

Crescendo

de Dror Zahavi (1h51)

►►Un chef d’orchestre de renommée mondiale, accepte de former un ensemble composé de jeunes israéliens et palestiniens. Il est rapidement confronté à des musiciens qui vivent dans un état de guerre et d’affrontement… loin d’être en harmonie.

21h00 

Notturno

de Gianfranco Rosi (1h40)

Tourné pendant trois ans le long des frontières de l’Irak, du Kurdistan, de la Syrie et du Liban. Au-delà des signes de violence et de destruction, l’humanité se réveille chaque jour d’une nuit qui paraît infinie.

Mieux connaître Gianfranco Rosi

Gianfranco Rosi et Francois Ekchajzer (Master classe réalisé au centre Pompidou le 27 juin 2021).
Gianfranco Rosi, filmeur au monde.

Présenté par

Nicole Carrillo Gaillard
(Version Originale)

Vendredi 12 novembre

3 films

15h00

L’indomptable feu du printemps

de Lemohang Jeremiah Mosese (2h00)

►►Mantoa, 80 ans, est la doyenne d’un petit village niché dans les montagnes du Lesotho. Lorsque la construction d’un barrage menace de submerger la vallée, elle décide d’en défendre l’héritage spirituel et ravive l’esprit de résistance de sa communauté.

Présenté par

◄◄Nicole Carrillo Gaillard
(Version Originale)

Présenté par

Anne Marie Desmaison►►
(Version Originale)

18h00

Midnight traveler

de Hassan Fazili et Emelie Mahdavian (1h27)

►►Le réalisateur afghan Hassan Fazili est contraint de fuir son pays avec sa femme et ses deux filles pour avoir osé ouvrir un café proposant des activités culturelles. Commence alors un long périple, qu’il filme sans autre caméra que son téléphone portable, montrant la lutte quotidienne qu’est devenue leur existence ainsi que l’amour qui les unit.

21h00 

Los lobos

de Samuel Kishi Leopo (1h35)

À la recherche d’une vie meilleure, Lucia et ses deux enfants quittent le Mexique pour les Etats-Unis. Pendant que leur mère travaille sans relâche, les enfants observent leur nouveau quartier par la fenêtre et apprennent l’anglais sur des cassettes. Ils se créent un monde imaginaire et rêvent d’aller à Disneyland…

Présenté par

Michèle Escarpit
(Version Originale)

Samedi 13 novembre

3 films

14h30

Histoires de petites gens

de Djibril Diop Mambéty (1h30)

Le franc : Marigo, un musicien ambulant sans le sou, remporte le billet gagnant de la Loterie, qu’il a collé sur une porte avec de la glu pour ne pas l’égarer… 
La petite vendeuse de soleil : la vente de journaux dans les rues de Dakar est l’apanage des garçons. Mais Sili a décidé que demain, elle aussi vendra des journaux…

Présenté par

Jacqueline Abadie (Version Originale)

16h30 Concours Moteur!

Rencontre avec les jeunes lauréats et projection de leurs vidéos.

Mireille Martin Auger avec Ambre Rama (à gauche) et Anaïa Boisnard (à droite)

Jonathan Musset fondateur de la société de distribution Wayna Pitch a honoré de sa présence le cinéma Gérard Philipe. Il a répondu à de nombreuses questions concernant les deux derniers films du festival : « Je m’appelle Bagdad » et « Slam ».

16h30

Je m’appelle Bagdad

de Caru Alves de Souza (1h36)

Bagdad, 17 ans, vit dans un quartier populaire de São Paulo avec ses soeurs et sa mère dans une ambiance douce et tendre. Elle s’habille en garçon, passe ses journées à faire du skate avec ses potes… Lorsqu’elle rencontre un groupe de skateuses, sa vie change soudainement.

Présenté par

Nicole Carrillo Gaillard et Mireille Martin Auger (Version Originale)

19h00 Clap de fin

Avec le trio jazz du collectif Hello Buddy

Robin Jolivet à la guitare

Yoann Arnaudet à la contrebasse

Pierre Thiot au saxophone

Soirée de clôture

Jonathan Musset

Mireille Martin Auger

Marie Hélène des Esgaulx

Youen Bernard

21h00

Slam

de Partho Sen-Gupta (1h55)

L’histoire d’un emballement médiatique qui bouleverse la vie paisible de Ricky, jeune Australien d’origine palestinienne. Sa soeur Ameena disparaît sans prévenir. Elle est très rapidement suspectée d’avoir rejoint l’État islamique en Syrie. Mais Ricky a l’intuition que ce n’est pas la bonne piste.

Présenté par 

Mireille Martin Auger (Version Originale), en présence de Jonathan Musset (distributeur chez Wayna Pitch)

Entretien filmé avec le réalisateur Partho Sen-Gupta

Pourquoi ce film ?
Le Personnage de Tariq
La poésie dans Slam

L’équipe de Version Originale vous dit à l’année prochaine pour la 12e édition du Festival Version Originale.

Et vous rappelle nos rendez-vous des Mardis de V.O.

Merci de votre fidélité !